16/02/2017

La Voie Lactée en Hiver


Le ciel étoilé change au fil des saisons. L'été est la période la plus favorable pour photographier et observer la voie lactée puisque c'est à cette période l'année que le bras de la voie lactée le plus lumineux et riche en étoile est visible (allant de la constellation du Sagittaire à la constellation de Persée).

En hiver, nous avons une partie de la voie lactée assez peu lumineuse et pauvre en nébuleuses sombres, ce qui rend son observation visuelle particulièrement difficile (constellation d'Orion , le Cocher..etc). Paradoxalement, c'est en hiver que les conditions atmosphériques sont les plus stables, permettant d'atteindre des records en terme de qualité du ciel (faible perturbation due aux courants thermiques).

Cependant, une constellation, certainement la plus connue, domine de loin le ciel hivernal : Orion. Elle regorge de nébuleuses et de nuages moléculaires. La plupart de ces objets du ciel profond nécessite du matériel semi-professionnel pour en révéler les couleurs, mais une nébuleuse reste néanmoins très accessible en photographie et en observation visuelle : la nébuleuse d'Orion ou M42.

Ce panorama très verdoyant met en valeur un arbre, au centre, qui nous indique la direction que nous devons suivre pour atteindre cette fameuse constellation d'Orion.

Voici également (ci-dessous) un autre panorama, cette fois réalisé en mode vertical (format paysage)

Détails Techniques :
Canon 600D + objectif 18-35 mm + trépied standard
15 secondes
F/1.8
ISO 400 
18 mm


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Des avis ? Une question à me poser ? N'hésitez pas.